FAQ

 

QUESTIONS FRÉQUENTES :

 

QUEL EST L’ENTRETIEN POUR VOTRE TERRARIUM ?

C’est souvent une question que l’on me pose. Contrairement à ce que l’on peut vous faire croire à travers les médias, les jardineries, le terrarium ne demanderait aucun entretien particulier. C’est partiellement faux. Il suffit d’observer les terrariums dans les jardineries et vous constaterez que les mousses des terrariums sont sèches, les verres sont opaques. L’apport lumineux est pourtant important à la photosynthèse pour l’équilibre des plantes. 

Le terrarium est un écosystème ou plusieurs paramètres peuvent interagir. L’environnement dans lequel se trouve votre terrarium peut modifier ces paramètres, un écart de température de 2°, un courant d’air, un manque de lumière peut faire varier la température et provoquer un excès de condensation et donc un pourrissement du végétal.  Cela peut dépendre de la taille du contenant, de sa forme, de sa hauteur. Aussi des plantes sont plus sensibles que d’autres. 

Il faut veiller les premières semaines à la condensation tant que l’écosystème est encore fragile et qu’il n’est pas encore établi. Une condensation excessive peut provoquer des moisissures. Un terrarium n’est donc pas à laisser de côté mais il demande à être observé d’où son intérêt. Le voir évoluer, pousser, changer de couleur. 

C’est pourquoi je remets une notice d’entretien à l’acquisition de votre terrarium avec une garantie de deux mois pour les plantes, afin de mettre toutes les chances de réussite à votre terrarium. 

On me pose aussi la question de la durée de vie d’un terrarium. Le terrarium peut vivre plusieurs années si on respecte les bases énumérées ci-dessous. Au bout d’un certain temps, environ 3/4 ans, il faudra pallier l’appauvrissement du terreau par un engrais liquide comme toutes les plantes en pot.

QUEL EST L’EMPLACEMENT IDEAL POUR VOTRE TERRARIUM ?

Les mini jardins ne doivent jamais être exposés au rayonnement direct du soleil. Le verre ferait effet de loupe.

Privilégiez un emplacement à 1,5 mètre maximum d’une fenêtre au nord avec une température ambiante comprise entre 16° et 26°C. La température idéale étant  entre 18° et 22° C.

Votre terrarium ne doit pas être en courant d’air près d’une porte, ni près d’une source de chaleur pour éviter toute condensation excessive.

LES SIGNES QUI MONTRENT QUE VOUS DEVEZ L’ARROSER ?

La fréquence d’arrosage de votre terrarium dépendra de l’environnement dans lequel il se trouve.

En général, vous devrez arroser votre terrarium végétal deux à trois fois par an.

L’aspect de votre mousse est un très bon indicateur. Si elles restent humides au toucher, tout va bien. 

Si vous ne sentez plus l’humidité de la mousse et qu’en la soulevant la terre est sèche, il est temps d’arroser. La mousse demande plus d’humidité que les plantes.

Astuces : N’arrosez pas directement sur la mousse, soulevez la et arrosez la terre.  Pour les plantes faîtes couler un filet d’eau au pied. Privilégier l’eau de pluie ou de l’eau minérale, l’eau du robinet étant trop calcaire pour certaines plantes et cela risquerait de rendre opaque le verre.

Conseil : il faut arroser moins que trop. Laissez votre terrarium ouvert 24 heures après arrosage des plantes.

Au fil du temps des traces d’eau ou de poussière se forment sur les parois intérieures et extérieures, vous pouvez avec l’aide d’une microfibre légèrement humidifiée à l’eau de pluie ou minérale, essuyer les parois du verre délicatement et ensuite essuyer avec une microfibre sèche.

LA CONDENSATION EST TROP IMPORTANTE ?

De la condensation peut se former sur les parois avec de grosses gouttelettes qui vous empêche de voir les plantes.  Si vous venez d’acquérir votre terrarium, il faudra l’ouvrir pendant quelques semaines, une heure par jour ! L’aérer pour éviter les moisissures. Au fil du temps et quand le terrarium aura trouvé son équilibre, vous pourrez passer votre main à l’intérieur du terrarium pour faire glisser l’eau sur les parois du verre.

Si la condensation se produit sur une seule face du terrarium, tournez le
régulièrement.

Bon à savoir : une fine condensation est normale et montre que l’écosystème fonctionne correctement. Si vous n’avez pas du tout de condensation, rajouter un filet d’eau dans le terrarium au niveau des pierres.

En cas de forte chaleur l’été, laissez le terrarium ouvert le temps que la température de la pièce redevienne normale, et refermez le soir.

FAUT-IL TAILLER LES PLANTES ?

C’est un choix.

Soit vous laissez faire la nature et observez la croissance des plantes. 

Ou vous pouvez tailler les plantes pour garder le côté esthétique de l’ensemble. Je préconiserais ce choix pour la durée de vie du terrarium afin que les plantes restent buissonnantes et donc plus fortes. En effet, certaines plantes seront fragilisées par la longueur de leurs tiges, et puis c’est le risque de casser les tiges au moment de l’arrosage. Voir des petites pousses sur le bas des plantes est pour moi plus esthétique. La plante se renforce.

Astuces : pour éviter les moisissures des feuilles, il est préférable de tailler celles qui touchent les parois du verre.

Bon savoir : il faut laisser le terrarium ouvert 2 à 3 heures après la taille pour permettre la cicatrisation des végétaux à l’air ambiant.

SI VOUS VOYEZ DES INSECTES ?

Insectes indésirables :

Si vous voyez des moucherons, il faudra les retirer en les écrasant sur les parois du verre ou bien utiliser des stickers jaunes englués. Ces moucherons s’appellent des sciarides, mouches de terreau, ils ne sont pas nocifs pour les plantes, mais ils prolifèrent rapidement. Cela a plus un inconvénient côté esthétique.

Si vous voyez des limaces, il faudra les retirer. Elles peuvent être cachées dans les mousses à la conception du terrarium.

Les cochenilles ne devraient pas apparaître dans les terrariums mais si vous en voyez, il faudra les retirer manuellement ou à l’aide d’un produit que vous trouverez en jardinerie.

Insectes désirables :

Le mille-pattes et  le ver de terre ne sont pas nocifs pour le terrarium, au contraire ils jouent un rôle important dans l’écosystème en remuant la terre, ils permettent une bonne aération du sol.

Les collemboles présentent dans le terreau d’origine sont très utiles pour le terrarium. Ce sont des petits insectes blancs sauteurs avec des antennes. Ils sont minuscules jusqu’à 3 mm. Ils avalent et rejettent les déchets organiques qui nous échappent à l’oeil nu. Ils ne sont en aucun cas dangereux pour le terrarium.

DES FEUILLES VERTES TOMBENT ?

Ce phénomène est normal et naturel, c’est que des jeunes pousses vont remplacer les feuilles vieillissantes.
Si vous voyez un jaunissement sur le feuillage cela peut-être dû au changement de saison.

DES MOISISSURES SE FORMENT ?

A l’acquisition de votre terrarium, vérifiez durant les premières semaines s’il ne se forme pas de moisissures sur les bois et les plantes.

L’écosystème n’est pas encore stabilisé, la condensation peut être importante, il est possible que des moisissures se forment.

Si c’est le cas, retirez la moisissure avec un coton tige et enlever les feuilles tombées au sol.  Vous pouvez couper la feuille qui présente une moisissure si elle est trop importante.

Conseil : Ouvrez votre mini jardin et laissez le respirer mais refermez le soir. Et ouvrez le les jours suivants pendant une heure jusqu’à stabilisation de l’écosystème.

Cela peut aussi venir d’un manque de lumière, si c’est le cas changez le d’emplacement.
Les feuilles tombées au sol doivent être retirées afin d’éviter les moisissures.

Une fois que l’écosystème aura trouvé son équilibre, votre intervention s’espacera dans le temps.